Comment faire une étude de marché quantitative ?

53
Partager :

L’étude quantitative peut être utilisée par des professionnels, ou des étudiants dans le cadre d’une thèse ou d’une thèse de doctorat.

L’article suivant fournit un aperçu général de l’étude quantitative, ainsi que des explications pour vous aider à l’utiliser. Il présente les différentes techniques d’étude quantitative et explique comment préparer, mener et analyser les résultats.

Lire également : Quelles sont les actions marketing ?

Étude quantitative : définition générale

L’étude quantitative est une technique de collecte de données qui permet au chercheur d’analyser les comportements, les opinions, voire les attentes en quantité. L’objectif est souvent de déduire des conclusions statistiquement mesurables, contrairement à une étude qualitative.

Dans un travail de recherche, l’étude quantitative permet de prouver ou de démontrer des faits en quantifiant un phénomène. Cette technique d’étude utilise le questionnaire ou l’enquête d’un panel pour recueillir des données à analyser.

A lire en complément : Les canaux marketing qui fonctionnent en 2020

Les résultats, exprimés en chiffres, prennent la forme de données statistiques qui peuvent être représentées dans des graphiques ou des tableaux.

« La recherche quantitative permet de mieux tester des théories ou des hypothèses. La recherche quantitative est appropriée lorsqu’il existe un cadre théorique déjà bien reconnu. L’étude quantitative ne converge que rarement sur un seul cadre, elle en propose souvent plusieurs. Nous devons alors les comparer et les combiner ». (Giordano et Jolibert, 2016).

Techniques d’étude quantitative

Pour mener une étude quantitative, le chercheur doit sélectionner avec précision un échantillon représentatif de la population étudiée. Cette représentativité permet aux résultats d’être pertinents.

Pour mener une étude quantitative, le chercheur dispose de deux outils :

  • Le sondage : poser une question.
  • Le questionnaire : poser plusieurs questions.

Le chercheur doit choisir l’outil le plus approprié pour fournir des informations pertinentes sur son sujet de recherche. Pour une enquête ou un questionnaire, les questions sont fermé et prendre la forme de :

  • Répond oui/non.
  • Choix multiples (pour les MCQ).

L’échantillonnage

Avant de commencer une étude quantitative, le chercheur doit avoir rempli une partie sur renseignements personnels de la personne interrogée.

Cette partie est utile pour connaître le sexe, l’âge et la situation sociale des répondants et ainsi contrôler la représentativité de l’échantillon (par exemple en France, 51 % de femmes et 49 % d’hommes).

Exemple

Vous êtes : Homme Femme Votre âge (ex : 24) :______ Votre profession : Professionnel intellectuel principal et professionnel Employé Profession libérale Exploitant agriculteur Artisan, commerçant, chef d’entreprise Travailleur

L’enquête

L’enquête fournit une réponse précise à une question donnée. Cette question est posée à un échantillon représentatif de personnes, c’est-à-dire que les personnes interrogées doivent représenter la population étudiée en théorie.

Comme pour le questionnaire, l’enquête donne au chercheur la possibilité de compiler des données statistiques. L’analyse de ceux-ci permettra à l’enquêteur de construire sa conclusion.

Le sondage ne permet pas de longues discussions avec les personnes interrogées.

Exemple Dans le cadre d’un mémoire sur l’efficacité du réseau ferroviaire français, l’enquête révèle le taux de satisfaction des usagers.

Question  : Le service offert par la SNCF tout au long de l’année est-il à la hauteur de vos attentes ? Oui Non

Résultat  : Oui à 13 % et Non à 83 %.

Le questionnaire

Le questionnaire permet de poser plusieurs questions à un échantillon représentatif de la population étudiée.

Il fournit des réponses statistiques sur des sujets spécifiques. L’analyse et la comparaison entre les réponses sont alors simples à réaliser.

Les questions, souvent courtes, peuvent être ouvertes ou fermées.

Exemple Pour un mémoire sur l’efficacité de la , le questionnaire pourrait aider à connaître la satisfaction ou l’insatisfaction des utilisateurs sur divers aspects de la société SNCF.

Question  : Comment jugez-vous l’efficacité des services de la SNCF ? Très efficace Efficace Non efficace Pas efficace du tout

Répondre  : Très efficace : 4% — Efficace 9% — Inefficace : 31% — Pas efficace du tout : 52%

Grâce au questionnaire, l’enquêteur peut étudier les opinions des individus, sans connaître la substance de leurs pensées.

Les 3 phases de l’étude quantitative

Phase 1 Phase 2 Phase 3
Recueillir

De la qualité de cette étape dépend de l’efficacité de votre étude. En fonction de la pertinence des questions posées, votre conclusion apportera un intérêt particulier à votre étude.

Informations sur le processus

Au cours de cette étape, les informations collectées doivent être formatées avant de pouvoir être analysées.

Analyser les informations

À partir des informations collectées et croisée sous la forme d’un tableau statistique ou d’un graphique, vous pouvez analyser ces résultats et écrire votre conclusion sous forme de texte.

  • L’échantillonnage
  • Questionnaire.
  • Sondage.
  • Tableaux statistiques.
  • Graphique.
  • Analyse des données statistiques.
  • Conclusion

Effectuer une étude quantitative en 6 étapes

Pour mener une étude quantitative efficacement, il vaut la peine d’adhérer à un processus organisé spécifique.

  1. Délimiter la question de recherche  : établir un problème autour du phénomène que vous étudiez. L’objectif de votre étude quantitative est de fournir une réponse à cette problème par l’interprétation des données statistiques collectées.
  2. Choisir une méthode adaptée  : le questionnaire ou l’enquête. Faites ce choix en fonction des réponses que vous recherchez : — Établir une déclaration précise sur une question spécifique : l’enquête. — Interroger plusieurs personnes sur plusieurs aspects d’un problème : le questionnaire.
  3. Définir l’échantillon  : La qualité de votre étude dépend de la qualité de votre échantillon. Selon le sujet, essayez de trouver un échantillon pertinent à travers votre famille, vos proches, vos collègues ou les réseaux sociaux.
  4. Préparation de l’enquête  : Avant de rédiger votre sondage, assurez-vous de maîtriser le sujet au minimum. Cela vous permettra de savoir quelles informations vous voulez obtenir, et donc de poser des questions plus pertinentes.
  5. Effectuer l’enquête  : Recueillez les réponses de votre échantillon à votre étude quantitative. Il est possible de les récolter de différentes manières : en ligne, dans la rue, avec votre entourage, sur des sites spécialisés…
  6. Analyser les résultats obtenus  : Après avoir mené votre enquête, reprenez les résultats. Dans une étude quantitative, vous pouvez les mettre en forme à l’aide d’un tableau ou d’un graphique. Cette mise en page des résultats obtenus vous aidera à effectuer une analyse pertinente, et une conclusion efficace.
  7. Présentation dans un travail de recherche  : les données collectées, analysées et expliquées sous la forme d’une conclusion de l’enquête, peuvent être présentées dans un document académique (thèse, thèse, article scientifique).

Étude quantitative et analyse des données

Une fois que vous avez collecté les données, il s’agit de les analyser. Selon votre objectif de recherche, il existe plusieurs approches possibles. L’objectif est de valoriser vos résultats pour en tirer le meilleur parti.

Pour cela, vous pouvez les illustrer sous la forme suivante :

  1. Tableau statistique.
  2. Graphique.

Cela devrait vous permettent de :

  • Mettre en évidence les régularités dans les réponses obtenues.
  • Donnez une explication du phénomène étudié.
  • Soulever de nouvelles questions.
  • Comprendre d’autres dimensions du phénomène étudié.

Afin d’analyser les données recueillies après la réalisation d’un questionnaire ou d’une enquête, il peut être utile de suivre quelques étapes importantes :

  1. Répétez les résultats obtenus et transcrirez-les dans un tableau ou un graphique statistique.
  2. Analysez le tableau ou le graphique pour enregistrer vos premiers résultats.
  3. Si nécessaire, faites des comparaisons entre les différents résultats. Par exemple, pour un questionnaire, étudiez les réponses en fonction de l’âge, de la profession, de la catégorie sociale… cela peut vous fournir des informations supplémentaires.
  4. Les résultats numériques de votre étude quantitative peuvent être accompagnés d’une conclusion écrite qui évoque ce que ces chiffres révèlent.

Étude quantitative : exemple complet

A étude quantitative est divisée en plusieurs phases de travail détaillées ici :

Sujet L’efficacité d’une entreprise publique française souffre : SNCF
Problématique Comment est la mauvaise image de marque de la SNCF ?
hypothèses
  • L’utilisation quotidienne des utilisateurs n’est pas bonne.
  • Les prix sont trop élevés.
  • Les grèves renforcent le mécontentement des utilisateurs.
  • Être contre la SNCF est une habitude et une pratique presque culturelle.
  • Les spots publicitaires et la communication de l’entreprise sont inaudibles.
Méthodes utilisées Pour recueillir des informations utiles sur ce phénomène à travers une étude quantitative, l’étudiant a le choix entre :

  • Le questionnaire : cela pourrait lui permettre de questionner un échantillon représentatif d’individus (utilisateurs) sur plusieurs aspects afin d’expliquer leur mécontentement (retard, grève, horaires, prix)
  • L’enquête : cette méthode permet de mettre en évidence un élément spécifique d’insatisfaction des utilisateurs. Exemple : Les prix de la SNCF sont-ils compatibles avec le service fourni ? Réponse : oui/non (83 % des répondants estimaient que les prix de la SNCF ne concordent pas avec le service fourni).

L’étudiant doit choisir la méthode la plus utile pour apporter de l’information à son travail de recherche. Il doit choisir la méthode qui lui convient le mieux.

Préparations Si l’étudiant choisit le questionnaire comme méthode de recherche pour son étude quantitative, l’étudiant doit maintenant préparer son enquête.

Il doit alors se poser les bonnes questions :

  • Quelles questions poser ?
  • À qui dois-je poser des questions ?
  • De quel angle ?

Questions relatives à l’état de l’échantillon :

  • Vous êtes : Homme Femme
  • Votre âge (ex : 24) :______
  • Votre profession : Professionnel intellectuel principal et professionnel Employé Profession libérale Exploitant agriculteur Artisan, commerçant, chef d’entreprise Travailleurs
  • Vous êtes un utilisateur régulier de la SNCF ? Oui Non

Exemple de questionnaire :

  • À quelle fréquence utilisez-vous le service SNCF ? Chaque jour une fois par semaine 1 fois par mois 1 fois par trimestre 1 fois par an
  • Êtes-vous satisfait de la ponctualité des trains ? Très satisfait Satisfait Peu satisfait Pas du tout satisfait
  • Êtes-vous satisfait des agents SNCF ? Très satisfait Satisfait Peu satisfait Pas du tout satisfait
  • Êtes-vous satisfait des tarifs SNCF ? Très satisfait Satisfait Peu satisfait Pas du tout satisfait
  • En ce qui concerne l’état des trains, êtes-vous satisfait du confort ? Très satisfait Satisfait Peu satisfait Pas du tout satisfait
  • En ce qui concerne les horaires et le nombre de trains, êtes -vous satisfait ? Très satisfait Satisfait Peu satisfait Pas du tout satisfait
  • Utilisez-vous d’autres moyens de transport pour éviter de prendre le train ? Oui souvent Oui parfois rarement Jamais
La collecte de données Les élèves peuvent remplir leur questionnaire en personne, par téléphone, e-mail ou via les réseaux sociaux.

Dans le questionnaire, l’étudiant doit :

  • Faites attention à son orthographe.
  • Assurer l’ordre des questions.
  • Essayez d’être aussi neutre que possible : soyez prudent, la formulation d’une question peut donner des conseils sur la réponse que vous attendez, c’est un piège à éviter.
  • Recueillir et étudier les questionnaires reçus au fur et à mesure.
Analyse et conclusion Une fois les questionnaires récupérés, l’élève doit comparer ces résultats pour tirer des conclusions.

Il doit prendre en compte les différentes questions posées et calculer dans un tableau, le statistiques de chaque réponse (qu’il s’agisse d’un questionnaire sous forme de QCM ou de réponse oui/non).

Alors, aux questions « Les prix de la SNCF vous paraissent-ils justes ? » « Êtes-vous satisfait de la ponctualité des trains ? » ou « Les grèves de la SNCF sont-elles légitimes ?  : par exemple, l’étudiant peut donner le pourcentage de personnes qui ont répondu « oui » ou « non ».

Ces réponses devraient informer l’étudiant chercheur dans l’explication de la matière étudiée.

Les étudiants peuvent également représenter ces données statistiques sous forme de graphique dans leur mémoire.

Questions Réponses
  • Vous êtes un utilisateur régulier de la SNCF ?
  • Oui : 67%
  • Non : 43%
  • À quelle fréquence utilisez-vous le fichier SNCF ?
  • Tous les jours : 9%
  • 1 fois par semaine : 22%
  • 1 fois par mois : 36%
  • 1 fois par trimestre : 21%
  • 1 fois par an : 22%
  • Êtes-vous satisfait de la ponctualité des trains ?
  • Très satisfait : 7%
  • Satisfait : 9%
  • Insatisfait : 34%
  • Pas du tout satisfait : 50%
  • Êtes-vous satisfait des tarifs SNCF ?
  • Très satisfait : 2%
  • Satisfait : 8%
  • Insatisfait : 49%
  • Pas du tout satisfait : 41%
  • En ce qui concerne l’état des trains, êtes-vous satisfait du confort ?
  • Très satisfait : 17%
  • Satisfait : 39%
  • Insatisfait : 31%
  • Non du tout satisfait : 13%
  • En ce qui concerne les horaires et le nombre de trains, êtes-vous satisfait ?
  • Très satisfait : 8%
  • Satisfait : 17%
  • Insatisfait : 45%
  • Non du tout satisfait : 20%
  • Utilisez-vous d’autres moyens de transport pour éviter de prendre le train ?
  • Oui souvent : 12%
  • Oui parfois : 44%
  • Rarement : 21%
  • Jamais : 23%

L’étudiant peut maintenant étudier les réponses à une question spécifique en fonction de certains critères tels que l’âge, le statut professionnel ou social des répondants.

L’étude quantitative devrait permettre au chercheur de trouver des réponses sur son sujet de recherche. Ce type d’étude donne la possibilité de quantifier un fait, un élément ou un comportement.

Si l’étude quantitative permet de présenter une analyse statistique, elle ne permet pas la collecte de réponses approfondies et argumentées.

Partager :