L’indice de risques industriels, un outil précieux

81
Partager :
photography of black metal industrial factory

Les risques industriels désignent des risques technologiques susceptibles d’entraîner des accidents et des catastrophes. Ils touchent particulièrement les travailleurs, les collectivités locales et l’environnement. Ils résultent de toutes les activités impliquant l’usage des produits biologiques, chimiques ou autres. L’indice de risques industriels permet d’évaluer les risques de catastrophes industrielles et d’établir les tarifs d’assurance. Découvrez dans cet article l’utilité de l’indice de risques industriels.

Indice de risques industriels : qu’est-ce c’est ?

L’indice de risques industriels (ou Indice RI) est une valeur permettant de déterminer les risques de catastrophes industrielles. Il est également utilisé pour établir des tarifs d’assurance. Les risques industriels permettent aux compagnies d’assurance d’évaluer le niveau de risque des différentes entreprises et de définir le montant à verser pour couvrir les risques encourus par ces dernières. L’indice RI peut varier selon la nature des activités de votre entreprise. C’est sur la base de cet indice que les assurances déterminent les tarifs à appliquer aux entreprises. La hausse des risques industriels peut avoir un grand impact sur le coût des contrats d’assurance dommages proposés aux entreprises.

Lire également : Dates limite de déclaration de la TVA

Il s’avère donc important que chaque entreprise comprenne le fonctionnement de cet indice afin de prendre des mesures adéquates pour réduire le coût de son contrat d’assurance dommages.

Comment est déterminé l’indice de risques industriels ?

Le calcul de l’indice de risques industriels implique 4 différents facteurs.

A voir aussi : Quel sera l'impact des mesures de la BCE pour les entreprises ?

  • A : le type d’entreprise
  • B : le niveau de couverture actuelle
  • C : les mesures prises pour limiter les risques industriels
  • D : le niveau de garanties souhaité.

La formule utilisée pour calculer l’indice RI est : I = 45 + 2,26 A + 19,43 B + 5,64 C + 8,60 D. Selon ces calculs, le niveau de risque sera déterminé ainsi que les tarifs applicables aux entreprises. Le calcul des risques industriels influence directement le coût du contrat d’assurance dommages de l’entreprise. Lorsque cette dernière prend des mesures pour réduire ses risques, elle pourra bénéficier d’un meilleur taux d’assurance. Au 1er janvier 2023, l’indice RI s’établira à 7 270 (+11,6 % sur un an).

L’évolution de l’indice de risques industriels est trimestrielle. Il s’avère donc indispensable que les entreprises surveillent de près les fluctuations de cet indice et définissent des actions concrètes pour minimiser leurs risques. Une bonne utilisation des calculs d’indices RI peut aider les entreprises à réduire leurs coûts d’assurance.

gray commercial machine

Qui doit gérer l’indice de risques industriels ?

La gestion des indices RI incombe aux deux parties (la compagnie d’assurance et l’entreprise). L’assureur doit mettre à jour les données statistiques et déterminer les indices. De leur côté, les organisations doivent prendre des mesures dans l’optique de réduire les risques et d’assurer leur protection. Elles doivent également prendre connaissance des modifications du RI afin de connaître les piliers sur lesquels joués pour réduire les risques et obtenir un meilleur taux d’assurance. La gestion des indices RI exige également le respect des normes. Elle nécessite aussi un suivi régulier afin de s’assurer que les tarifs appliqués aux entreprises sont à la fois justes et conformes aux dispositions légales. Cette gestion requiert aussi une bonne compréhension des risques industriels et des moyens adéquats pour les minimiser.

Quels sont les professionnels concernés par les risques industriels ?

En France, les risques industriels sont classés en deux familles. Il y a les risques chimiques qui concernent les industries pharmaceutiques, les industries de consommation courante et les entreprises du secteur agroalimentaire. La seconde famille est relative aux risques pétrochimiques et concerne les sociétés dont les activités portent sur le gaz pétrole liquéfié, le goudron et l’essence.

L’assurance Risque Industriel est également recommandée aux entreprises du secteur de l’industrie de boissons, de l’industrie de l’imprimerie et de l’industrie du travail des métaux. Pour souscrire une assurance Risque Industriel, il est conseillé de passer par un courtier. Ce dernier pourra vous aider dans le choix de vos garanties en tenant compte des lois et réglementations applicables à votre activité. Le courtier effectuera une étude des cotisations et du plafond des franchises en se basant sur le montant de vos biens à assurer.

Partager :