Quel est le salaire d’un fiscaliste ?

242
Partager :

Inlassable dans la gestion fiscale, le spécialiste fiscal a pour rôle de conseiller les entreprises en matière fiscale dans le but de réduire le montant de leurs impôts tout en respectant la réglementation en vigueur.

Découvrez sur cette page comment accéder à la profession de fiscaliste (études, salaires, qualités requises…) ainsi que les témoignages de Bertrand, Stéphanie et Carole qui nous parlent des différents aspects de leur profession.

A voir aussi : Pourquoi migrer ou créer son site e-commerce sur shopify ?

Quelle est la profession de fiscaliste ?

Bertrand : Mon travail consiste à aider les entreprises sur des questions fiscales nationales et internationales. Pour ce faire, je propose différentes solutions pour qu’ils puissent réduire leurs impôts.

Stéphanie : Ce travail vise à analyser les aspects fiscaux d’une entreprise et à lui fournir les meilleures solutions tout en tenant compte des enjeux juridiques et fiscaux en vigueur.

A lire en complément : Logiciel de gestion : avantages et importance pour un auto-entrepreneur

Carole : Être fiscaliste, c’est défendre et conseiller les entreprises sur des questions spécifiques et leur fournir des solutions fiscales pertinentes. Il est donc nécessaire de créer des arrangements financiers des opérations et aider à la gestion avec l’administration.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?

Bertrand : Le côté relationnel de la profession.

Stéphanie : La rémunération et les nombreuses offres d’emploi sont des aspects positifs de cette profession.

Carole : C’est une profession très prometteuse.

Qu’est-ce qui vous plaît le moins dans votre travail ?

Bertrand : C’est une profession plutôt stressante parce qu’il faut toujours être au courant de la nouvelle législation.

Stéphanie : Assistez aux contrôles fiscaux.

Carole : Il s’agit d’un travail souvent mal perçu par les entreprises, surtout lors des contrôles fiscaux.

Quelles sont les qualifications requises pour exercer cette profession ?

Bertrand : Il faut être entendu.

stephanie : Les meilleures entreprises de conseil

Carole : Il faut être bon en fiscalité.

Quelle est la formation pour devenir fiscaliste ?

Pour devenir un spécialiste en fiscalité, il est fortement conseillé d’être titulaire d’un master (niveau Bac 5) en droit des affaires, droit fiscal, droit des affaires et fiscalité, stratégie fiscale des sociétés, etc. Ou, pour détenir le diplôme d’école de commerce avec une spécialisation en finance.

Y a-t-il une concurrence pour pratiquer ce métier ?

L’admission aux écoles se fait par concours.

Y a-t-il des écoles spécialisées dans ce domaine ?

Si vous voulez vous entraîner à distance, l’Ecole Française de Comptabilité est une référence dans la formation des métiers de comptabilité.

Quel est le salaire d’un fiscaliste ?

Le salaire d’un débutant est d’environ 2800€ brut par mois.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes souhaitant exercer ce métier ?

Bertrand : Soyez organisé et méthodique.

Stéphanie : Développez votre relation et n’hésitez pas à conseiller les entreprises au mieux.

Carole : Toujours être à jour. Il est très important de suivre l’évolution de la législation.

Partager :