Quelques exemples de SWOT

24
Partager :

L’analyse SWOT est un excellent outil de décision marketing. Avec des exemples concrets, apprenez à identifier les forces, les faiblesses, les opportunités et les risques liés à votre campagne, entreprise ou produit pour produire de meilleurs résultats. L’analyse Swot est un diagnostic pour mieux déterminer vos choix stratégiques et vos actions marketing.

Que signifie SWOT ?

Swot est un acronyme anglais qui signifie Forces (Strengths), faiblesses (Weaknesses), opportunités (opportunités) et risques (threats). Vous déterminerez le contenu de ces quatre facteurs pour obtenir un diagnostic et déterminer vos actions. Vous pouvez l’utiliser pour voir les actions passées en termes de succès et d’échecs, et analyser la pertinence des projets et des produits, ainsi que les campagnes publicitaires.

A lire aussi : A quoi sert une agence de publicité Facebook ?

Ainsi, il sera plus facile de décider des actions adéquates à réaliser pour se différencier de vos concurrents, mais aussi pour développer l’activité de votre entreprise. Le SWOT s’avère ainsi être un outil particulièrement utile dans le cadre du lancement d’une nouvelle activité ou d’un nouveau produit ou tout simplement une stratégie marketing.

La matrice Swot en quelques mots

Le Swot se présente sous forme de matrice, elle comprend quatre zones qui reprennent respectivement les quatre lettres de l’acronyme. Il présente également deux étages, une partie supérieure est destinée au diagnostic interne et une partie inférieure destinée aux diagnostics externes. Il s’agit là de la configuration classique du Swot telle qu’elle est la plus utilisée. Les forces, ce sont des domaines dans lesquels vous êtes objectivement supérieurs à la moyenne des autres acteurs de votre secteur.

A lire aussi : Stratégie omnicanale : Quelle utilité pour l’entreprise ?

Vos forces peuvent être constituées de barrières à l’entrée comme des savoir-faire que vous avez : des brevets ou tout autre avantage qui vous donne une avance. Les faiblesses, ce sont les domaines dans lesquels vous êtes objectivement moins bon que vos concurrents. Vous pouvez également identifier les lacunes ou autres manquements, telles que les contraintes de ressources. Une analyse de vos forces et faiblesses constitue un facteur interne à votre activité. Vous analyserez ensuite les facteurs externes, à savoir vos opportunités et vos risques.

Les opportunités sont des moyens externes qui peuvent être utilisés pour obtenir des avantages et de nouvelles perspectives de croissance. Cela peut ouvrir de nouveaux marchés. Le risque est une menace externe à votre croissance et même à l’intégrité de votre entreprise. Par exemple, réglementations, développements technologiques ou nouveaux concurrents.

Exemples concrets pour comprendre le SWOT

Le SWOT est un modèle et un outil d’aide à la décision et à la mise en place de stratégies s’adressant à tous les entrepreneurs. Par ailleurs, il s’agit d’un modèle quasiment universel que vous pouvez même utiliser pour améliorer votre quotidien. Il existe un nombre incalculable de domaines d’application de SWOT.

1ère exemple : cas d’un plombier indépendant

Vous êtes plombier indépendant en milieu de carrière. Vos points forts ou votre force, ce sont votre expertise technique, votre curiosité pour les nouvelles technologies et votre bonne réputation. Votre faiblesse est avant tout votre condition physique, qui vous empêche de travailler plus fort et plus vite. Les opportunités sont de nouvelles solutions techniques d’hygiène qui arrivent et sont déjà connues, telles que : boîtier de détection à distance des fuites d’eau.

Les risques, ce sont les nouveaux entrants, les jeunes plombiers qui travaillent plus vite, font davantage de volume et parfois cassent les prix pour combler leur manque de réputation. Sur la base de ce diagnostic, devenir spécialiste dans ce domaine peut décider de se concentrer sur des créneaux nouveaux et prometteurs comme la plomberie connectée est une alternative intéressante. Cela peut également augmenter les prix, créer des barrières à l’entrée et économiser physiquement de l’argent.

2ème exemple : cas du vendeur de jouets

Imaginez que vous êtes patron d’un magasin de jouets traditionnels. À l’arrivée des nouvelles technologies sur le marché, vous avez remarqué que votre clientèle baisse et que les enfants sont moins intéressés par les jouets traditionnels et préfèrent jouer sur les tablettes dernier cri. Vous décidez donc d’établir un diagnostic stratégique.

Les forces de l’entreprise sont les suivantes : vous disposez d’une boutique physique en centre-ville ce qui permet un trafic constant et le succès de ces jouets réside dans un secret de fabrication innovant. En revanche, vous n’avez pas de boutique en ligne, vous n’avez formé personne pour la fabrication de jouets artisanaux et certains fournisseurs ne fabriquent plus certains produits.

Pour les opportunités, noter qu’une étude de 2020 indique que les jeux de société sont en vogue, il reste donc un espoir pour vous qui vous vous sentez désemparé face aux nouvelles technologies. De plus, les études ont également montré que les consommateurs accordent de plus en plus d’importance à leur empreinte écologique, ce qui est idéal pour votre boutique puisque vous pouvez fabriquer vous-même vos jouets.

Pour conclure, souvenez-vous qu’il est important de faire une petite synthèse des points importants mentionnés dans la matrice et d’en tirer un plan d’action concret selon les objectifs de l’entreprise. Souvent aussi appelé matrice SWOT ou diagnostic SWOT, cet outil est un élément fondamental de votre arsenal marketing.

Partager :