Comment optimiser la trésorerie pour son entreprise ?

40
Partager :

Définie comme étant l’ensemble des liquidités disponibles en caisse ou en banque, la trésorerie est un élément capital dans une entreprise. Son état doit être la préoccupation majeure de tout chef d’entreprise. En effet, elle permet d’assurer le bon fonctionnement de l’établissement. De ce fait, si elle se porte bien, cela constitue un facteur clé de développement de l’entreprise. Au cas échéant, cela peut rapidement conduire la société à sa perte. Comment faire alors pour gérer la trésorerie d’une entreprise de manière optimale ?

Mettre en place des outils efficaces de prévision et de suivi de trésorerie

trésorerieL’amélioration de la trésorerie d’une entreprise commence par la mise en place des stratégies suivantes. Nous avons la planification des flux de trésorerie, le suivi de ltrésorerie et enfin le pilotage des indicateurs clés.

A lire également : Quel métier en apprentissage après la 3eme ?

Planifier ses flux de trésorerie

L’anticipation est le facteur clé de succès pour optimiser la trésorerie. En effet, il est important de réaliser des prévisions. Ceci vous permet d’anticiper les potentielles mauvaises surprises et de capitaliser sur les entrées d’argent pour un meilleur développement de l’entreprise. Pour le faire, vous devez élaborer un budget de trésorerie qui inventorie vos encaissements, vos décaissements sur une période donnée.

Suivre sa trésorerie

Un suivi rigoureux de votre trésorerie est un bon moyen pour gérer au mieux la trésorerie de l’entreprise. La trésorerie n’est pas fixe dans le temps. Cela implique donc que le dirigeant doit suivre son évolution le plus souvent possible. Les prévisions réalisées changent au fur et à mesure que le temps passe. Il revient alors au chef d’entreprise de les corriger afin d’avoir un plan de trésorerie juste. En se référant au guide complet de gestion de trésorerie, il est certain d’y arriver.

A lire aussi : Quels sont les avantages de la signature électronique pour les entreprises ?

Piloter ses indicateurs clés

Il est possible de suivre sa trésorerie d’entreprise grâce à des indicateurs clés. Il s’agit du BFR (Besoin en Fonds de Roulement), des créances clients et de la consommation nette de cash. Le BFR est le montant qu’une entreprise doit posséder à tout moment lui permettant de couvrir ses décalages de trésorerie. À n’importe quel moment, la trésorerie disponible doit être supérieure au BFR. Concernant les créances clients, il faut veiller à ce que les montants en attente de paiement ne mettent pas en péril la santé financière de l’entreprise. Enfin, la consommation nette de cash représente la différence entre les sorties et les entrées d’argent de l’entreprise sur une période donné.

Améliorer les délais de paiement

Pour optimiser les délais de paiement, trois possibilités s’offrent aux dirigeants d’entreprise :

  • Limiter les délais de paiement client : pour ce faire, il faut d’abord recourir à l’escompte commercial. Ceci signifie qu’un client vous paye et en échange, il bénéficie d’une réduction sur sa facture. Aussi, il est possible de restreindre l’option de délais de paiement à vos meilleurs clients. Enfin, il est nécessaire d’établir une sorte de filtre. Ceci consiste à savoir plus d’informations sur chaque nouveau client de votre entreprise ;
  • Relancer rapidement les clients en retard de paiement : vous n’avez plus de nouvelle de vos clients en situation d’insolvabilité ? Il vaut mieux chercher à entrer en contact avec eux. Vous avez le choix entre l’envoi d’un mail ou passer par un appel téléphonique ;
  • Négocier des délais de paiement fournisseur: si vous devez payer tous vos fournisseurs avant de recevoir l’argent de vos ventes, il est fort probable que votre trésorerie devienne vide. Essayez alors d’obtenir une négociation des délais avec vos propres fournisseurs. Ceci peut vous permettre d’optimiser la trésorerie de votre entreprise.

Bien gérer ses stocks

La bonne gestion de vos stocks est également un moyen pour optimiser la trésorerie de votre entreprise. En effet, si l’entreprise dispose d’un stock trop important, cela va peser sur sa trésorerie et faire croître son BFR. Par contre, en cas d’une petite quantité de stock, les risques de rupture et de ne pas pouvoir faire face à la demande de la clientèle s’augmenteront. Ainsi, pour une meilleure optimisation de la trésorerie, vous avez le choix entre plusieurs méthodes de gestion des stocks. Principalement, nous pouvons citer la méthode de réapprovisionnement calendaire, celle de réapprovisionnement à la commande et enfin la méthode du point de commande. Chaque méthode de réapprovisionnement des stocks équivaut à une situation.

Partager :