Quel est le principal danger d’un chariot élévateur à fourche ?

46
Partager :

Utilisé dans les industries pour améliorer la productivité, protéger la santé et la sécurité des employés, le chariot élévateur est un outil très utile. Toutefois, celui-ci est également la cause de plusieurs accidents de travail enregistrés. Les accidents de chariots élévateurs arrivent d’ailleurs en quatrième position au classement global des accidents du travail. Découvrez dans cet article, quelles sont les différents accidents qui peuvent se produire en présence d’un chariot élévateur.

Collision causée par un chariot élévateur

Avec une fréquence de 41 %, les collisions de chariots sont les plus enregistrés comme danger lié aux chariots élévateurs. Comme conséquence, on note parfois des blessures, mais aussi des bâtiments et des marchandises endommagées. Pour cause, une étude britannique révèle que ‘’trois quarts des accidents impliquant des chariots élévateurs sont dus à un aménagement inadéquat de la zone de travail’’. Aussi, l’absence de séparation entre la circulation des véhicules et des piétons favorise ce danger.

A lire en complément : Comment connaître son budget de formation en entreprise ?

Un lieu de travail utilisant des chariots élévateurs et dépourvu de barrières de circulation représente de ce fait, un grand un danger pour les travailleurs, les marchandises et l’infrastructure.

Chute de marchandises

Avec une fréquence de 17%, la chute de marchandises se trouve à la deuxième position comme principal danger d’un chariot élévateur à fourche. Lorsqu’un chariot élévateur effectue une manœuvre ou doit s’écarter brusquement pour éviter un obstacle ou une personne, il peut arriver que la charge au niveau de la fourche bascule. Et en fonction de cette charge, cette situation peut engendrer des blessures graves ou des dégâts importants !

A lire en complément : TVA intracommunautaire : définition et utilité

Pour éviter que ce genre de chute ait lieu, il est conseillé d’établir un plan de circulation clair pour votre entrepôt. Ce plan pourra ainsi séparer proprement les véhicules roulants des piétons et éviter des confrontations épineuses.

Chute de hauteur (12%)

Il n’est pas rare de constater qu’un travailleur se hisse en hauteur à l’aide d’un chariot élévateur afin d’effectuer certains travaux bien que cela soit déconseillé. En effet, la conception première des chariots n’a pas pour but de soulever des personnes. Pour le travailleur en question, le défi consiste alors aussi à ne pas tomber… Mais l’issue d’une telle manœuvre n’est malheureusement pas toujours positive !

Si vous êtes en industrie et que vous dirigez une section qui utilise fréquemment cet outil alors, sensibilisez les travailleurs sur les dangers encourus. Ne vous contentez pas de les avertir oralement, mais collez également des affiches dans la zone de travail pour rappeler ces consignes de sécurité.

Basculement (7%)

Lorsque le chariot élévateur à fourche se déplace, il peut arriver que celui-ci bascule en raison d’une plateforme inclinée ou d’une irrégularité dans le sol. Le basculement engendre alors une éjection du conducteur de la cabine. Celui-ci se trouve coincé entre la carrosserie du chariot élévateur et le sol (ou un mur), par exemple parce qu’il a tenté de s’extirper de justesse de la cabine.

Pour éviter ce genre d’accidents, vous pouvez limiter la vitesse de l’engin sur le lieu de travail. Et pour être sûre que la vitesse est respectée, installez un limiteur de vitesse sur le chariot élévateur. Ce dispositif empêche le conducteur de rouler trop vite tout en lui permettant de travailler de manière sûre et efficace.

Coincement (6%)

Un travailleur peut se retrouver coincé de bien des manières lors de manœuvres de chariots élévateurs. Si sa jambe ou sa main est trop proche du système de levage par exemple, elle peut se prendre dans la chaîne ou dans la fourche. Par ailleurs, si un piéton passe entre un chariot élévateur et un mur, il est susceptible de se faire piéger entre les deux éléments au cours de la manœuvre.

Afin de prévenir ce genre de risques, il est prudent de prévoir assez d’espace pour les chariots élévateurs et d’éviter de les faire progresser dans des passages trop étroits.

Assurez-vous également que les bandes de circulation sont bien éclairées et sécurisées et exhortez les travailleurs à ne pas toucher aux chariots élévateurs. Et ce, même lorsque les chariots ne sont pas en fonction à un moment donné.

Partager :