Quelles sont les assurances obligatoires pour une entreprise ?

96
Partager :

La création d’une entreprise doit suivre un certain nombre de procédures, y compris l’assurance obligatoire. En France, la loi exige la protection de certaines polices d’assurance pour toutes les entreprises sans exception, indépendamment de leur statut juridique et de leur taille. Qu’est-ce qu’ils sont ?

Assurance responsabilité professionnelle : la première assurance obligatoire

Toute entreprise établie ou en phase de développement de son activité doit nécessairement souscrire une assurance responsabilité professionnelle. C’est une obligation de l’État à laquelle personne ne peut échapper. Cette assurance couvre les dommages et les incidents survenus au cours de l’exécution des activités de l’entreprise. En général, l’assurance responsabilité professionnelle couvre les trois catégories d’actions.Ce qui suit :

A découvrir également : L’importance de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle

  • Accidents liés àl’exécution d’activités à l’extérieur de l’entreprise (par exemple sur un chantier de construction)
  • Dommages causés par des biens qui ne sont pas la propriété de la Société mais utilisés pour le compte de la Société (p. ex. accidents causés par des machines de construction) ou des biens de tiers (p. ex. clients) confiés à la Société pour réparation
  • Maladies professionnelles (pathologies contractées en raison des conditions de travail)

Notez cependant qu’en plus de celle de la société, l’administrateur général de la société doit souscrire une assurance responsabilité supplémentaire. Cette assurance du gestionnaire est effectuée exclusivement à titre personnel. En tout état de cause, l’assurance responsabilité professionnelle est la première assurance obligatoire pour toute société française ou réglementée par le droit français.

Assurance multirisques

Alors que l’assurance responsabilité professionnelle couvre principalement les dommages externes, l’assurance contre les biens et les accidents couvre tout ce qui se passe dans les locaux. Les accidents couverts par cette assurance comprennent les incendies, les accidents naturels, les dommages causés par les biens de l’entreprise, les dommages liés aux relations professionnelles (par exemple, une escalade de conflit). L’assurance contre les biens et les accidents reflète la responsabilité de l’entreprise à l’égard de toutes les activités et événements qui se sont produits au sein de l’entreprise.

A lire aussi : Quelle assurance pour mon entreprise ?

Dans le cas où la société loue une chambre, elle doit souscrire une assurance contre les biens et les accidents avec une garantie de responsabilité envers le propriétaire. Au contraire, nous avons besoin d’une extension pour la reconstruction et de la garantie des pertes indirectes.

Assurance responsabilité automobile

Depuis 1954, la loi impose cette assurance couvrant le conducteur d’un véhicule professionnel en cas d’accident impliquant un piéton ou un autre véhicule. Cette assurance pourrait faire partie de l’assurance multirisques, mais il est fortement recommandé d’avoir une assurance responsabilité automobile spécifique. Cela sera en faveur de l’entreprise en cas d’accidents causés par des véhicules utilisés par elle.

Les compagnies d’assurance vie et les compagnies d’assurance sont étroitement liées. Il est d’usage de dire qu’ « il n’y a pas un seul moment où la vie de l’entreprise n’est pas garantie par une couverture d’assurance ». Cela montre à quel point il est important d’assurer l’assurance obligatoire pour toute entreprise.

Mutuelle

Avez-vous entendu parler de la loi ANI ? La Loi sur les ANI (Entente interprofessionnelle nationale) mise en œuvre depuis le 1er janvier 2016oblige les entreprises à offrir à leurs employés une assurance maladie, dont la souscription est obligatoire. Toutes les entreprises du secteur privé doivent créer un fonds de placement collectif pour leurs employés et verser au moins 50 % du montant du fonds d’investissement. La partie restante est à la charge du travailleur bénéficiaire.

Ainsi, l’employeur a la liberté de choisir son assureur, mais la couverture collective choisie doit remplir les conditions suivantes :

  • La participation de l’employeur doit être d’au moins 50 %.
  • le contrat doit respecter une base de garanties minimales
  • La protection s’adresse à l’ensemble de l’employé visé
  • le contrat est obligatoire pour les employés

Seuls certains salariés peuvent refuser l’assurance obligatoire, comme les salariés à durée déterminée, les travailleurs temporaires, les apprentis ou les employés à temps partiel. UnLes employés peuvent également refuser de compléter leur entreprise s’ils ont déjà une couverture collective, CMU-C, ACS ou un supplément individuel.

Assurance des biens

Vous pouvez également fournir une assurance pour vos locaux contre les risques d’incendie, d’explosion, d’inondation… Néanmoins, la loi ne vous oblige pas à assurer vos locaux à moins que vous ne signiez un bail mixte, c’est-à-dire la vie et la vie professionnelle. Cependant, vous devez être conscient que les propriétaires de locaux professionnels vous demandent systématiquement de conclure ce type d’assurance.

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!