TVA intracommunautaire : définition et utilité

329
Partager :

Acquisition intracommunautaire : définition

[ vc_row] [vc_column]

[ vc_column_text]

Lire également : Autoentrepreneur : quand devez-vous facturer la TVA ?

Une acquisition intracommunautaire est l’acquisition de biens par une société établie en France, qui est également soumise à la TVA établie dans un autre État membre de l’Union européenne. Pour qu’une opération soit considérée comme une acquisition intracommunautaire, deux conditions doivent être remplies. Premièrement, le transfert de propriété a été démontré et les marchandises sont expédiées ou transportées vers la France depuis un autre État membre de l’Union européenne. Ce flux physique est obligatoire. Exemple :

A lire en complément : TVA pour les marchands de bien : le guide

Il est nécessaire de préciser que les acquisitions intracommunautaires ne concernent pas les échanges de biens entre un État membre et un État membre. Une telleLe commerce relève du régime d’importation.

En ce qui concerne les règles de TVA, en cas d’acquisition intracommunautaire, la TVA française doit être acquittée dès que le lieu de livraison de la marchandise est réputé se trouver en France et est payable par l’acheteur de la marchandise. En d’autres termes, cette transaction doit être déclarée sur votre déclaration de TVA et payer la TVA. Toutefois, cette TVA est déductible directement au moyen du mécanisme de rétrofacturation.

En particulier, si un acheteur français reçoit la facture d’un vendeur établi dans un autre État membre de l’Union européenne, le vendeur est libre d’impôt. C’est donc la société française qui doit payer la TVA française sur son rendement CA3. Toutefois, cette taxe est payée par le payeur (la société française) au moment de l’acquére,La franchise intracommunautaire n’est donc pas remboursée. Cette lettre sur la CA3 relative au mécanisme de rémunération inversée permet de ne pas avancer la TVA sur les acquisitions intracommunautaires (pour autant que les règles comptables aient été respectées).

[ /vc_column_text]

Comment déclarer les acquisitions intracommunautaires

[ vc_column_text]

Tout d’abord, il est important de veiller au respect des règles de facturation, y compris l’offre du prix hors taxes, les numéros d’identification TVA du fournisseur et de l’acheteur, et la législation équivalente à la rétrofacturation locale.

Les acquisitions intracommunautaires seront réalisées :

  • [ /vc_column_text] relative à la déclaration de l’échange de marchandises lorsque le niveau de participation à la population active est conforme à ladépasse le seuil (460,000€ en 2018) ;
  • Pour la déclaration de TVA CA3.

[vc_column_text]

Pour simplifier l’explication, voici un exemple concret :

Une société française assujettie à la TVA achète des biens à une société fiscale allemande. Les marchandises sont expédiées de l’Allemagne vers la France. Valeur de la transaction : 2.000€.

[ /vc_column_text] [vc_raw_html] jtndC3r5bGulmjb0exbljtnejtiydgv4dcuyrmnzcYuymiuzrsuwqs50znrhymxljtiwjtdczm9udC1zaxpljtbmtdwecuzqmnvnvnvbgnvb9yjnvb9yjtnvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvVBG9YJTNVTNVBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBB ynbbbbg9yzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzmzm3ilm0elmjm1zmnkogqlm0jib3jkzxity29sb44 b2j0m2elm2elm2elm2elm2elm2elm2j0j0j0j0jkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkxsyxsyxsyxsyxsyxbzzsuzqiuxbzzsuzqiu3rkkkkkkkkkkkkkkkkkkwdgglmjaln0jb2xvCIUZQSUYMCUYM2ZMZMZVBNQTC2LNQTC2LNQTC2LNQTC2LNQSUTCTCTC2LNQTC2LNQTC2LNQSuBNQTC2LZQTC2LZQTC2LZQTC2LZQTC2LZQTC2LQTC2LQTC2LZQTC2LQTC2LQTC2LQTC2LQTC2LQTC2LQTC2LQTC2LQTC2LQTC2QTC2LZQTC2LZQTC2LZQTC2LZQTC2LZQTC2LNQT9YJTNBJTZNWZDHKJTNCYM9YZGvYLxDppZJTNBJT4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4T4TC2TC2TC2LZQTC2LZQTC2LZQTC YLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLLPPZJTBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBKMJVCMRLCI1 ZDHLSZSUYMHNVBGLKJTNCYM9YZGVYNVBG9YJTNBJTNWZJZDHKJTNCDGV4DC1HBGLLLLLLNC1HB4 DGLlllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnc1nnnnnnnsuymhryjtdcymfja2dyb3vu zc1jb2xvciuzqsuym2zmzuzquiuu33rcuwQuwdghQuzzzzzzquy33333rcyquyqs50zzquyquzzzzzzzzzzQn0jmb250lxnpémulm0n0nc1nnnnc1nc1nnnnnnnnnc1nnnnnnnnnnc1nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnb4 jtncym9 YZGVYXDPZGZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZGXXDGGGQSuYDHWECUZQMJVCMRLCI1ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZGnvbgnvbgnvbgnvbgnvbg9ynvbgnvbg9tncjtdjtdjtbblnrmdjtiumlnrmdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtddjtdjtdddjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdjtdj JB2xVCiuzQsuymzgwzdzdz H N0EwXLJTNFJTBBJTNDGFibGULMJBGFZCYUYNRMDGFIBGULMJILMJIIB3JKZXilM0QLMJJJTNFJTBBBBB0QuLM0QuLM0QuIXIIYQuyQullM0QullM0QullM0QullM0QuyQullM0QullM0QuyQullM0QuyQullM0QullM0QullM0QuyQulM0QullM0QullM0QuyQuyQullM0QuyQullM0QullM0QullM0m0qullm0qullm0quyqullm0qullm0qullm0quhdcuzrunhdcvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvcmlljtndjtndjtgggglm0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0n0KyYYYYJue5jue5jue5jue5jue5jue5jue5jue 5JUE5JTIWZNHBIWZNHBNHBNFPC2ULM0MLMKZ0ACZRSuZQYRJTN jtftjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftftft zcuzrsuymfilqzmlqthnbgul mjBuvkelmJalm0mlmkz0zrsuzq3rkjtnfqwnxdwlzaXrpb24lmjbpbnrywnvbw11bmf1dgzzfpcmulmjbsumlmjklmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmfilqzrfilqzrqzrqzrqlmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmfilqzrqLM0mlmnxdlm0mlmlmdwnxdwnxdwnxddddddddwlmdwnxdlmmCuzz0z0z0z0 zzCuzzLmmzQuzqyryryryryryryryryryryryryryryrjjjjjjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtmlmlmlmlmlmlmlmlmlmlmlmlmlmlmlmlsmlqtylqtylqtyawzmlqtylmxdwzpzxilmjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjj CJZZZZZZJULLM9JULLM9JULLM9JULLM9JULLM9JULLM 9JULLMJZZZZZZZZZZZZZZZJULLMJBPBNRYWNVBW11BMF1DGFPCMULMTALMJHKDSUYMHZLBMRLDXilMJBLDCuyGrLJTIWBCuyn2FJCXULQZMLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLQTLTLQTLQTLQTLQZZZZZJTI5JTIWC29PDCuyMHByJue5C2VUDHMujtndynilmKylm0 UTJimvdyVdyvidyVidyVidyVidyVidylmmmVidylmVidylmVidyLMvidyJullmmJudyblmF1 ZSUYMGXHJTIWBWVUDGLVBIUYMGQLMJDXRVBGLXDWLKYXRPB24LMJB2L0JuzJuzMVidYMVIDYMVIDYMVIDYMVIDYMVIDYMVIDYMVIDYMVIDYLMVIDYLYYYYYYYYLYYYYYYYYYYYYYYLYYYYYYYYYYYYLYYYYYYLYLYYYYYYYYYYLYLYYYYLYLYfSzw1 lbnqlmjbbbppppppppcxulqzmjtmjtggggjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtTjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtm0 MLmkz0ciuzrsuwqsuzq3ryjtnfjtnd DGQLM0ULMJBDQTMLMJALM0MLMKZ0ZCUZRSUZQ3 RKJTNFLSUYMPZ25LJTZUYUJUJUJUJUYYYUJUJUYYSUYMDALMDALRTYRTYRTYRTYRTYRTND TilqumlM0 NICUIYMJALMJADIDGJIDGJALMEDGJJALMEDGJALMADDGJJMADGHMJHYXNLJTJTJTJTJTJTTYWVFZBJTI5JTJTJTJTBJTIWMJQWMCU4 MIVBQYYYYYYYUZCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCuzCJ MCU4MQYMCuZYYYYYMCu2 JTJTNFlSuyMExpz25LJTMJTMJTMJTMMJALMJALMJALMJALMJALMJALMJALMJALMJALMJALMJALMJALMJALM0ELMJA0MDALMJALrtilodilqumlm0niciuyruzrs0lm0lm0lmm0lmilm0lmilmilmjbmawduzsUyMdiwjti 4vfzbjtiwzcvdmyvdvbowr1y3rpymxljti5jtNbjtiwndawyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyYYYYI jtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjtjL0ml0ml0ml0ml0ml0ml0ml0ml0ml0ml0ml0ml0ml0mmll0mll0mll0mll0mll0mll0mll0mmkz 0qsuwqsuzqyuyrnrymxljtNfjtbbjtBb [/vc_raw_html Explication

du commerce pour les introductions

[ vc_column_text]

Une déclaration de circulation des marchandises est introduite si l’acquisition intracommunautaire de l’entreprise française dépasse 460 000 euros au cours d’une année civile. Cette déclaration est déposée sur le portail des douanes le 10e jour du mois suivant cette période. Pour plus d’informations sur le DEB (trading de biens) pour les introductions intracommunautaires (acquisitions), veuillez visiter notre page spéciale ou contacter notre équipe via le formulaire de contact.

[ /vc_column_text] [vc_row_inner css= « .vc_custom_1509281003434 {margin-top:50px ! Important ; margin-bottom : 30px ! Important ; Fond d’écran : url (https://eurofiscalis.com/wp-content/uploads/2017/10/fond-titre.jpg?id=15157) ! Important ; position de fond : 0 0 ! Important ; Répétition d’arrière-plan : pas de répétition ! important ;} « ] [vc_column_inner] Inscrivez-vous à notre newsletter ! Décryptage des actualités TVA par nos experts

Enregistrement gratuit [/vc_column_inner] [/vc_row_inner] [/vc_column] [/vc_row]

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!